offshore

Madagascar, une plateforme offshore informatique efficace et prometteuse de l’Océan Indien

L’EDBM favorise, entre autres, la création de sociétés utilisant les NTIC (Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication). Son objectif, dans ce sens, est d’apporter sa part de contribution au développement économique de Madagascar. D’un côté, notre pays regorge de compétences humaines certaines dans ce domaine. Et de l’autre côté, l’on a enregistré une grande évolution de la connectivité internationale depuis une dizaine d’années à Madagascar. Ces deux données ont mis en confiance, tant les investisseurs nationaux qu’internationaux quant à la compétitivité du marché malgache en la matière.

Le marché de l’offshore informatique en plein essor grâce à l’évolution de la technologie

Madagascar a bénéficié de la mise en place de plusieurs câbles sous-marins à partir de 2009. Ce qui a eu pour effet direct de réduire de manière drastique le coût de la location des bandes passantes internationales.

Ce coût s’élève actuellement autour de 442 dollars contre 10 994 dollars entre 2007 et 2014. Ceci est notamment dû aux installations des câbles EASSy, SAT3-WASC-SAFE et LION et LION 2.

Pour vous permettre de mieux cerner cette nouvelle carte géographique informatique, sachez que le câble EASS y longe la Côte Est de l’Afrique. Pour son compte, le câble SAT3-WASC-SAFE rattache l’Ile Maurice et La Réunion à l’Asie via la Malaisie et à l’Europe via l’Afrique du Sud et la côte Atlantique de l’Afrique.

Un autre câble LION (Lower Indian Ocean Network) apporte une connectivité directe à Orange Madagascar au réseau très haut débit mondial via La Réunion et l’Ile Maurice. Et celui désigné LION 2 assure la prolongation de LION jusqu’au Kenya. Ce qui procure ainsi une première connectivité à Mayotte tout en diversifiant et en sécurisant les routes à la Réunion et à l’ile Maurice.

À part cette infrastructure informatique déjà en place vient de s’ajouter récemment le Réseau Fly/Lion 3. Il a pour mission de raccorder Madagascar aux Comores, à Mayotte et à Ile Maurice. Ce nouveau câble sous-marin en fibre optique long de 400 km consolide par là même la connectivité dans l’Océan Indien. Tout ceci optimise et accompagne fortement la croissance de l’internet très haut débit dans toute la région de l’Océan Indien pour de nombreuses années encore.

Des sociétés spécialisées dans le domaine de l’offshore informatique implantées à Madagascar

Toute cette infrastructure informatique a permis l’émergence et l’expansion de nombreuses sociétés orientées dans le Business Processing Outsourcing ces deux dernières décennies. Ainsi, plusieurs grosses sociétés offshore informatiques se sont implantées à Madagascar ; toutes spécialisées dans les appels entrants et sortants ou autres domaines de même nature. Citons également l’entreprise Ad Valorem, une société spécialisée dans les services de l’offshore informatique. Fort bien réputée sur la place, AdValorem propose des solutions personnalisées pour vos projets d’externalisation de saisie de données à Madagascar. Ses prestations sont variées avec des coûts très compétitifs, sans oublier la qualité et le respect des délais et de la confidentialité des données de votre entreprise.