risques en informatique

Risques en informatique : comment bien assurer la gestion ?

Avec les risques d’attaques constants sur votre système informatique, il convient d’analyser les dangers potentiels. C’est ce qu’on appelle « gestion du risque ». Cette alternative permet de prendre les mesures nécessaires pour optimiser la sécurité de votre SI.

À quoi sert réellement la gestion des risques en informatique ?

Adoptant une stratégie bien concise, la gestion du risque informatique est un moyen pour évaluer le niveau de sécurité de votre système informatique et aussi de recenser les éventuels risques. C’est aussi une alternative permettant de faire une estimation de l’impact des risques dans le cas où ils apparaissent et d’adopter ensuite une solution adéquate. La gestion du risque informatique implique également l’évaluation du coût de chaque solution selon les impacts et les avantages proposée. Avec ce rapport à la fois qualitatif et quantitatif, il est aussi possible d’attribuer une note à chaque risque. Les principaux éléments à prendre en compte dans la gestion du risque en informatique :

  • L’essor de la technologie
  • Le manque d’expertise
  • Les oppositions entre utilisateurs
  • Les mauvais installations et usages
  • Le budget et les délais insuffisants
  • La fuite d’information
  • Les failles de sécurité.

Quels sont les services concernés par la gestion des risques en informatique ?

La gestion du risque informatique implique différents participants actifs, dont le prestataire en infogérance, les ressources humaines assurant la gestion des données personnelles. Il est également nécessaire de disposer d’un service de communication pour gérer les requêtes des clients et d’un service juridique pour la mesure des impacts légaux des éventuels dysfonctionnements du système. Le cadre juridique est aussi incontournable afin de respecter les normes en vigueur. Enfin, le dirigeant légalement responsable des données de l’entreprise fait aussi partie des entités concernées par la gestion du risque informatique

Il convient également de préciser que la gestion de risque en informatique implique l’ensemble des membres de l’entreprise. Tout le monde ne peut effectivement omettre sa responsabilité lorsqu’il s’agit de dangers afférant à la cybercriminalité. Si la détection des dangers prend généralement plus de 3 mois, il faut savoir que la gestion des risques s’impose dès la mise en place de votre parc informatique. Cette procédure vous permet d’identifier à temps les points faibles de votre système, anticiper ainsi les éventuelles attaques et ainsi agir convenablement à la situation.

Grâce à la mise en place d’un service de gestion de risque informatique, il vous est désormais possible de surveiller le fonctionnement de votre SI via un dispositif de monitoring. Ce dernier permet par ailleurs de détecter rapidement les soucis de dysfonctionnement et réagir en conséquence. Avant d’adopter une solution, faire un inventaire complet des matériels et des logiciels composant votre système informatique est de mise. De cette manière, vous pouvez avoir une vision intégrale sur les failles. La sécurité de vos données et de votre infrastructure informatique générale dépend notamment de la mise en œuvre et aussi de la bonne application des protocoles. En termes de pratiques, sont intégrés dans ces procédures, la gestion propre du risque, l’inventaire des outils et la surveillance de la structure. Gérer les risques n’est pas une tâche à attribuer uniquement au département IT. Tout le monde doit contribuer à la veille des bonnes pratiques permettant d’éviter et de prévenir ces risques.