chef de projet

Chefs de projets digitaux : les contextes auxquels vous devez dire non

Les chefs de projet sont continuellement confrontés à différentes situations auxquelles il faut prendre une décision. Porter attention à ces cas leur permet d’adopter les meilleures approches selon leurs attributs (projets mobiles, logiciels, web…).

Mais dans quel cas opter pour le refus ?

En tant que chef de projet, vous devez être concis sur vos positions et ne tolérer aucune négligence. Ainsi, c’est tout simplement parce que de votre sérieux dépend le bon déroulement des fonctions qui vous sont attribuées. Vous ne devez donc pas convenir et ne pas être flexible à différents contextes pouvant porter préjudice sur votre activité et sur la notoriété de votre marque. Parmi les cas que les chefs de projet ne doivent pas montrer certaines flexibilités on compte :

  • Le manque de feedbacks utilisateurs :

 Sans le retour de vos utilisateurs, c’est-à-dire le client, il est impossible d’avancer. Ne convenez pas à la non-réactivité de vos utilisateurs face à votre demande de feedback. Ce qu’il faut retenir, c’est que vous êtes en charge du développement de projet de votre client, mais non pas du vôtre.

  • Les spécifications et les besoins incomplets :

Si vous vous trouvez dans le vide, c’est-à-dire que le besoin du client n’est pas clair, ne restez pas les bras croisés. Faites en sorte que ce besoin soit cerné dans les moindres détails. Cela vous évite de perdre du temps dans les corrections et les révisions des tâches. Dans la plupart des cas, un projet qui n’est bien concis implique des directives qui ne sont pas claires. Certaines choses peuvent ne pas être abouties de manière à laisser l’équipe évoluer dans le bon sens.

  • Les changements incessants dans les besoins et les spécifications

Les changements incessants peuvent se présenter comme un mauvais indicateur. Pour le bon déroulement des tâches, les demandes de retouches doivent être cohérentes avec le reste du projet et ne doivent en aucun cas, faire perdre beaucoup de temps aux différents intervenants. Si le changement a pour but d’améliorer le projet et permet d’atteindre les objectifs dans de meilleures conditions, vous devez l’appliquer. Dans le cas contraire, votre refus doit être catégorique.

  • Le manque de ressources :

Un projet qui manque de ressources se trouve facilement dans une position de précarité. Si le projet manque d’effectif, il peut vite s’épuiser et peut ne pas aboutir. Pour pallier au manque de ressource, vous devez penser à des alternatives moins coûteuses que le recrutement interne. Dans ce cas, l’externalisation s’avère être une solution intéressante. Aussi, il va sans dire que la prise de risque dans cette option est moins importante. Externaliser vous fait par ailleurs, bénéficier de plusieurs avantages.

L’offshore informatique : une solution aux multiples avantages

L’externalisation de service informatique vous permet d’offrir la flexibilité dont vos clients ont besoin. En termes de développement web, vous pouvez par exemple commencer par seulement 2 agents, guidés et conseillés par un chef de projet compétent, et augmenter le nombre des intervenants s’il y a un pic d’activité. Si la charge commence à s’alléger, vous pouvez réduire le nombre d’agents. Pour profiter du service, il convient de bien choisir les prestataires avec qui collaborer.