Madagascar

Madagascar et le projet de développement TIC

L’année dernière, le Goticom ou le Groupement des Opérateurs de la Technologie de l’Information et de la Communication avait mis en place le projet « Démarche Cluster TIC ». Celui-ci avait été conçu, suite à une convention de financement signée avec le Procom de l’Union Européenne ou le Programme d’Appui à l’Emploi et à l’Intégration Régionale en janvier 2017. Prévue pour une durée de onze mois, sa mise en œuvre devait s’étaler de février à décembre 2017. Cette démarche Cluster TIC a pour but principal de contribuer au développement des services TIC de Madagascar.

Une démarche unitaire pour promouvoir le secteur numérique

Conscients de l’envergure et de l’importance du but à atteindre, tous les professionnels et acteurs de ce secteur se sont rassemblés en une unité pour lancer ce projet pilote. De nombreuses entreprises avaient, dès lors, travaillé dans un esprit de complémentarité. En vue d’atteindre l’objectif visé par le projet en question, elles avaient réalisé une à une toutes les étapes requises, en mettant en commun leurs compétences et leur savoir-faire. Il s’agissait concrètement donc d’identifier, de normaliser et de capitaliser les bonnes pratiques de tous les acteurs locaux en matière de numérique.

Au final, cette « Démarche Cluster Tic » se voulait être un moteur de mutualisation des ressources et des compétences des entreprises locales. Elle s’inscrivait dans une démarche unitaire, bénéfique à tous les acteurs locaux pour plusieurs raisons.

A terme, ce projet promettait également d’impacter de manière significative sur l’accès et la conquête du marché régional de l’Océan Indien. À cet effet, des campagnes de promotion avaient, d’ores et déjà, été prévues auprès de nos îles voisines, La Réunion et l’Ile Maurice.

Les commentaires du Goticom et du Procom

Le coordonnateur du programme Procom avait constaté auparavant, selon ses propres dires, que Madagascar disposait certainement de multiples ressources et d’un grand potentiel dans le domaine. Il s’avérait malheureusement que ceux-ci étaient mal exploités jusqu’ici. C’est pourquoi la solution idéale a donc été de mettre en place ce projet d’intérêt commun. Le fait d’encadrer ce secteur par une politique de gouvernance et de gestion s’était avéré logiquement nécessaire pour servir de base de son développement, via la démarche cluster TIC.

Sur le même ordre d’idées, le Goticom, par l’intermédiaire de son président, avait déjà entrepris une démarche régionale subséquente. La Démarche Cluster TIC avait, en effet, fait l’objet d’une promotion de lancement auprès des îles voisines telles que La Réunion et Maurice.

Par ailleurs, des projets à grande valeur ajoutée sont également en vue ainsi qu’une ouverture sur le marché international.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*